La cigarette électronique

Aussi appelée vapote, vapoteuse ou tout simplement vap …


Les origines

En 1963, Herbert A. Gilbert, un américain, imagine et brevette le premier concept de cigarette électronique qui « remplace le tabac et le papier par l’air chauffé aromatisé ».

En 2003 Hon Lik rend public ce dispositif qui est sensé remplacer le tabac. En 2004 il s’associe a Golden Dragon Holdings pour commercialiser enfin les cigarettes électroniques que l’on connaît aujourd’hui (même si il y a eu de belles évolutions).

Les différents éléments de la cigarette électronique :

Une vapote est composée de :

Comment ça fonctionne ?

Le principe est simple : faire chauffer du liquide pour le transformer en vapeur. C’est cette vapeur qui ressemblera à la fumée d’une cigarette traditionnelle. Le liquide se situe dans le clearomiseur qui contient aussi la résistance. C’est cette résistance qui chauffe au moment où l’on appuie sur le bouton fire de la box, c’est elle qui contient les batteries. Pour que le liquide ne brûle pas lors de la chauffe, on utilise du coton imbibé de liquide. Quand ce fil résistif se met à chauffer, le liquide qui est stocké dans le coton s’évapore et crée une vapeur ressemblante à la fumée d’une cigarette à tabac classique. Le driptip est la partie que l’on met en bouche. Grâce à la nicotine contenue dans le liquide (ou non) on pourra retrouver la même sensation de passage en gorge lors du tirage (plus ou moins fort suivant le dosage nicotinique).

Vous êtes maintenant renseigné sur le fonctionnement d’une cigarette électronique, s’il vous reste des question n’hésitez pas à me contacter sur les réseaux ou par e-mail.